Chocolatine ou pain au chocolat ? Fin du débat ici !

Chocolatine ou pain au chocolat ? Fin du débat ici !

par -
21 15789
Chocolatine VS Pain au chocolat. Le combat

Israël ou Palestine ? PSG ou OM ? Quick ou McDo ? Coca ou Pepsi ? Ou encore Poire à lavement ou Sandwich au caca ? Bon nombre de ces débats hantent les hommes depuis la nuit des temps, depuis que l’homme est en capacité de s’autoliker sur ses propres posts Facebook, mais il en est un, de débat, qui transcende toutes les religions, convictions et autres idéologies post soixante-huitardes : Pain au chocolat vs Chocolatine ! Déçu ? C’est pareil.

Autant être clair dès le début, sur ce site vous ne trouverez que des pro-chocolatines. Si vous êtes plutôt dans le camp de Jean François Copé et des « pains choco », sachez qu’en tout bien tout honneur, vous êtes clairement finis à la pisse de dromadaire. Mais plutôt que de vous insulter gratuitement, et puisque vous avez quand même fait l’effort de venir sur notre site, merci au passage, nous allons tenter de vous expliquer avec des mots simples, et de vous convaincre, que cette PUTAIN DE VIENNOISERIE S’APPELLE UNE C-H-O-C-O-L-A-T- I-N-E !

Attention, là je m’adresse aux français de France. Je me fous totalement des expressions belges, suisses ou québécoises. Aucune leçon à recevoir d’un peuple qui confond ses gosses avec ses couilles, et qui est à chaque fois sous-titré dès qu’il prend la parole. Non, je parle au bon français, celui élevé par Jacquie et Michel et qui trempe ses tartines de pâté dans ses Chocapic au petit déj’.

Jean François Copé et son pain au chocolat ou chocolatine
Vous voulez vraiment faire partie de cette France ?

Pour la petite histoire, le terme « chocolatine » serait apparu au XVe siècle en Aquitaine alors sous domination anglaise. Les rosbifs alors très friands de nos viennoiseries chocolatées avaient pour habitude de commander à nos boulangères du « chocolate in bread » (comprenez chocolat dans du pain). Au fil du temps, le mot contracté devint tout simplement « chocolat-ine ». Nous gardâmes l’expression mais boutâmes ces têtes d’endive hors de France. Happy ending.

Ah les endives, parlons en aussi. Les gens du Nord ont pris l’habitude d’appeler ça des « chicons ». Pourquoi pas. Peut-être qu’une belle histoire se cache aussi derrière cette expression. Peut-être la contraction du mot « Ch’ti » et « cons » ? Coïncidence ? Je ne crois pas. Conscients de ce fardeau, mais quand même fiers de leur patrimoine, ils utiliseraient également l’expression plus distinguée de « perle du Nord ». Peut être une façon plus poétique de décrire leur étron huileux tout droit sorti de leur usine à Suchard. Évidemment, plus rien ne nous garantit la fraîcheur du produit. Peut-on même encore parler de BIO avec ce qu’ils s’enfilent à chaque repas ?!

Christopher, la véritable perle du Nord
La véritable perle du Nord

Bon effectivement, le terme « pain au chocolat » est beaucoup plus utilisé en France que « chocolatine ». Soit. Mais si l’on regarde bien les statistiques, on comprend mieux pourquoi (cf. carte). Est-ce que la formule : [télé réalité + chômage + consanguinité² = Stephen Hawking – cerveau] reste à prouver ? Encore une fois, je ne crois pas. Pas besoin d’être analyste géopolitique chez BFMTV pour comprendre ça. Du coup, à vous de voir dans quel camp vous pensez le plus appartenir. On ne vous juge pas. Vous vous trouvez peut être dans une de ces régions par la force des choses… Mais bon. Fallait mieux travailler à l’école pour pouvoir profiter du soleil toute l’année aussi !

Carte de France : répartition Chocolatine vs Pain au chocolat

Ah le Sud Ouest ! Cette magnifique terre d’asile psychiatrique où la phrase « ça daille y’a plus de chocolatines dans la poche ! Elles étaient gavées bonnes ! » prend tout son sens une fois que l’on s’est éclaté deux trois glaçons sur le front. Bon pour la prononciation, vous n’êtes pas obligés de prendre un vieil accent de pécore hein. Ça serait sympa de ne pas en rajouter une couche hein. C’est assez difficile comme ça avec la crise tout ça. Nous on doit se coltiner Pascal Obispo et Françis Lalanne, donc bon hein.

Écoutez et laissez-vous transporter par la prononciation du mot « chocolatine » made in Plouc-land

On pourrait faire un article entier sur les expressions régionales, mais ça n’est pas le sujet. Le problème est qu’il y a, en France, des millions de personnes qui ont choisi la facilité ! La facilité d’utiliser un terme générique industriel et sans saveur alors qu’une magnifique expression existe pour décrire cette sublime viennoiserie dorée au goût si moelleux. À toutes ces feignasses qui se disent : « mais qu’est ce qu’on s’en fout de savoir ça ?! J’en mange jamais en plus ! Et qu’est-ce que je fais sur ce site bordel ?! ». À celles-là je dirai : vous avez raison, car « celui qui ignore que son lit est dur dort bien ». Mais sachez que « celui qui confesse son ignorance la montre une fois, et celui qui essaie de la cacher la montre plusieurs fois ». À méditer sur son canapé… Amen.

Non mais sérieusement, vous ne voyez pas la différence ou quoi ?!

Différence entre Chocolatine et Pain au chocolat

  • Antoine

    rassiste, les merde de telérealiter vienne pas dans le sud ouest car a par vos paysage et votre pseudo culture vous n’avais rien, vous degager les touriste sans qui vous ne viverais pas, vous vous croyer superieur, seule les gent qui se croivent superieur son inferieur ! et vous voulez toujour avoir raison, vous etes matcho, alors nous dans le nord ont est peut etre con, on ne s’est sois disant pas s’amuser, il pleut sois disant tout le temps et j’en passe mais le reste de la france a compris certaine chose que vous non, et pour mon orthographe de merde c’est fait exprés je me suis mis a un niveau que tu puissent comprendre, avant de critiquer les autre regarde toi avant car crois en experience vous n’etes pas mieux que les autre !

  • Romain Guillot

    donc si je résume, les toulousains essayent de nous imposer les approximations linguistiques des anglais pour ne pas changer leur habitudes.

    On est en France bordel, ce ne sont pas les rosbeef qui vont nous apprendre quoique ce soit sur la nourriture, ni comment appeler les choses.

    il faudrait inventer un nouveau mot, au moins ça serait clair pour tout le monde
    je propose croissant au chocolat, car finalement c’est que qui s’en rapproche le plus.
    je vois déjà les clowns du derniers rang venir ramener leur fraise, comme quoi ça n’a pas la forme d’un croissant, que c’est pas la même chose, que j’y connais rien et que devrait mieux fermer ma gueule sauf à demander une chocolatine à ma boulangère préférée.

    je leur répondrait que c’est pourquoi j’emploie le terme « s’en rapproche le plus »

    bon, contrairement à mon voisin du dessous, j’ai bien cerné le ton humoristique de l’article (très bon au demeurant ;) ) … et j’essaye de m’exprimer dans un français compréhensible, respectueux et en essayant de faire le moins fautes possible.

    • ça n’a pas la forme d’un croissant, que c’est pas la même chose, que tu n’y connais rien et que tu devrais mieux fermer ta gueule sauf à demander une chocolatine dans ta boulangerie préférée.

      Plus sérieusement, un « croissant » porte ce nom là car il ressemble à la forme d’un « croissant » ( forme géométrique ) . Moi je pense que l’on devrais tout appeler chose, comme ça pas de pbs :P

    • Clément

      En gros, nous, on est d’accord avec toi. Et on est entrain de créer un site, voir une « association » pour changer ça. Donc, je reviendrai mettre le lien du site quand il sera bon, mais on est là pour l’appeler « viennoiserie chocolatée ». C’est tout simplement ce qui correspond à tout le monde. Le côté logique pour les nordique, et le côté viennoiserie pour les sudistes! donc on à le nom le plus logique quoi soit. Nul certes, mais logique. donc bah… adhérez à la viennoiserie chocolatée quoi! (à savoir que ça a été crée par des gens des deux clans qui ont réussi, pour une fois, à s’entendre. à la base,, je disais pain au chocolat. D’ailleurs, je le dit toujours par habitude, mais comme je suis pour la fin du débat, j’aide ce projet à avancer) Donc, n’hésitez pas à nous rejoindre et à mettre fin à ces « pseudo-guerres » qui tourmentent « pas beaucoup » la France!

  • Lui

    Argumentation étymologique invalide : le chocolat arrive en Europe en 1528 par le biais de l’explorateur Hernàn Cortès après la découverte du Mexique. Or l’Aquitaine est rattachée à la couronne de France à la fin du XVème siècle, soit avant les grandes découvertes et l’arrivée du chocolat en Europe
    Voilà voilààààààà

  • Quentin legeek

    On dit bien pain au raisin pourtant on ne met pas une grappe de raisin a l’interieur –‘

    • le pain au raisin s’appelle en réalité l’escargot … mais cela peux porter à confusion. Comme ça quand l’on rentre dans une boulangerie et que l’on demande un escargot, on est sur de ne pas avoir ce machin au raisin bizarre :)

  • Emy Suki

    Pour faire simple:
    – Pain au chocolat: France
    – Chocolatine: Angleterre

    Chocolatine est un anglicisme venant de « Chocolate in » vu que l’Aquitaine a longtemps été sous influence britannique.

    Si vous aimez parler anglais c’est votre problème mais nous en est en France et on parle français. Allez, sans rancune le Sud-Ouest!

    • John Vakabé

      C’est une connerie, Déjà, c’est pas parce qu’une région d’une culture française appartiens à l’Angleterre que soudainement ils parlent tous anglais, c’est juste des vassaux, ils ont pas à changer leurs cultures, et de toutes façon, à cette époque le chocolat n’existait pas. Et oui, le Chocolat viens du Cacao Qui viens d’Amérique, à l’époque de la domination de l’Angleterre sur la France, On avait pas découvert l’Amérique, Donc la Chocolatine n’existait pas. Désolé mais, Ton argument est Invalide :D

    • p3rn3l

      Pour faire simple, traduction du viennois en français : chocolat croissant (because forme de croissant originellement) devenu plus tard chocolatine car le mot autrichien y ressemblait.
      Donc français: chocolatine devenu par certain pain au chocolat.
      Allez, sans rancune les nordistes (et autres)

  • Couteaux TireBouchons

    Si vous voulez savoir pourquoi le vrai mot est chocolatine, toutes les explications sont dans cet article, preuves à l’appui !

    Le débat est terminé !

    http://couteaux-et-tirebouchons.com/chocolatine-ou-pain-au-chocolat-la-vraie-reponse/ .

  • Zavarise Nicolas

    Les anglais demandaient donc des « chocolate in bread » qui a été repris en « chocolatine » ? Mais à la même époque, avant que les anglais ne débarquent, comment les francais appelaient-ils cette viennoiseries? :)

  • ciolnou

    Et du coup un pain aux raisins c’est un bout de pain avec une grappe de raisins dedans? à pas confondre bien sur avec les raisintines !

  • dids

    …Très engagé et direct. Je ne donne pas mon avis sur ce sujet car tout le monde s’en fout. Toutefois, « chocolate in » inventé par les anglais, et francisé par la population n’est que pure hérésie. Reprenez simplement les bouquins d’histoire. Vous verrez alors que les anglais ont été boutés vers 1450/60. Les fèves de cacao sont arrivées en France environ 100 ans après. 1492 pour la découverte de l’Amérique… Nice try…

  • Félix Thérien Legault

    Par contre, au Québec, ils disent chocolatine, puis, je ne vois pas pourquoi tu as une rage envers le Québec, « gosse » est vraiment un mot pour dire testicule, bien avant de vouloir dire enfants.

  • Xape Atelier Hang Art

    Oui ben revoyez vos cours d’histoire MDR le chocolat et je parle juste de la boisson est apparu en France à Bayonne en 1615 pour le mariage d’Anne d’Autriche DC XVll siècle MDR et le vrai nom est bien pain au chocolat car a l’origine c’était bien un petit bout de baguette fourré d’un morceau de chocolat noir et c’est bien plus tard qu’on l’a fait à base de pâte feuilletée d’où le nom de pain au chocolat et le terme de chocolatine est un mot du langage populaire du sud ouest de la France, pour preuve l’apparition ds le dictionnaire petit robert en date de 2007 et le petit larouse en 2011. Donc en bon français de pur souche comme vous le dite on doit bien dire  » pain au chocolat  » à moins d’être un pur occitan ou aquitain et la en langage populaire  » chocolatine » et effectivement cela vient du Québec …..ahaha MDR faut vérifier ces sources avant de dire n’importe quoi au risque de paraître stupide lol

    • p3rn3l

      Ah les sous sources. La chocolatine est une viennoiserie, qui vient de Vienne donc en Autriche, qui a la base appellent ça un croissant au chocolat car il a un forme de croissant c’est dingue. Schokoladencroissanta rapidement était « transformé » en choco…latine, car ça y ressemblé.
      Après les gens ont commencé a appeler ça « pain au chocolat »alors que ça n’a rien du pain.
      Alors ahaha MDR faut vérifier ces sources avant de dire n’importe quoi au risque de paraître stupide lol.

  • Géo

    et pour les pains aux raisins ??? des raisintines ….

  • kohlteix Jul

    PS : Pourquoi l’hypothèse « Chocolate-in » est fausse

    Une hypothèse circule sur le net, disant que le mot chocolatine viendrait de l’Anglais « chocolate in ». Ca viendrait de l’époque ou l’Aquitaine était anglaise, et où les anglais demandaient du « chocolat dans du pain » (chocolate in bread), qui serait devenu chocolatine dans le Sud-Ouest. Ok, l’hypothèse est marrante… Mais aussi complètement fausse.

    En effet, l’Aquitaine a bien été possession anglaise pendant une période (en gros, du mariage d’Aliénor d’Aquitaine avec le roi d’Angleterre jusqu’à la Bataille de Castillon en 1453 ou ils sont « boutés hors de France »). Mais à cette époque on ne connait pas les pâtisseries-viennoiseries en France. Et surtout, on ne connait absolument pas le chocolat ! Le chocolat est une fève issue d’un arbre américain, inconnu en France à l’époque. Il est découvert en même temps que l’Amérique (« officiellement » en 1492 par Christophe Colomb je vous le rappelle pour ceux dont les souvenirs scolaires sont flous), et n’est ramené en Europe qu’en 1528 dans les bateaux d’Hernan Cortes.

    Donc à moins que les Anglais ait eu le pouvoir de voyager dans le temps, il est impossible qu’ils aient pu parler de « chocolate in bread » lorsque la région était à eux. Voilà !